Pêche

Une de mes passions depuis l'âge de 18 ans est la pêche. après une douzaine d'années sur le Léman, me voici sur sur le lac de Neuch...

C'est bien plus sauvage, convivial et les gens y sont vraiment très sympa. Yvonand... un vrai village de vacance ou il y fait bon vivre.

Si c'est pas le paradis.... ça y ressemble beaucoup !!! j'adore...

2018

Ouverture le 15 janvier 2018, 4 jolies truites

Avec mon copain Jean-Claude.
Une ouverture sans fondue n'est pas une ouverture 🙂

Grand soleil, lac plat

Avec un p'tit coup de rouge, elle est pas belle la vie ?

Mai 2018

Mai 2018, pas mal...

112 cm pour 10.5 kg  🙂

Top, le 4 juin 2018, un sandre de 80 cm 8,5 kg

Mai 2018

Belle bagarre avec ce poisson.

C'est mon premier Sandre pêché à la traîne sur le lac de Neuchâtel.

Ce même jour, un brochet de

113 cm pour 10.5 kg  🙂

Jolies pêches 🙂

Bon, je peux pas tout montrer... mais il y à des jours ou ça rigole

15 octobre 2018, chouette journée de fermeture aux corégones et petit apéro avec mes copains de pêche du port. C'est que du bonheur !!!

Whouaaa.... quel couché de soleil ce jour !!!

Quelques belles pêches de truites, brochets et silures

Juste pour vous faire envie...

Le Fumage à froid

En fin d'année pour les fêtes, il est quand même bien sympa d'avoir quelques différents poissons fumés. Une fois les filets levés, le brochet, la truite, la fera sont juste des mets d'exceptions, bien moins gras qu'un saumon.

C'est avant tout des poissons sauvages que j'ai pêché et assaisonné, salé moi même en saumure avant fumage à froid.

ça n'à juste rien à voir avec des produits industriels et voilà comment ça se passe.

Bon j'avoue, je peux pas tout vous dire et il y à quand même quelques secrets de fabrication mais voilà le résultat avec un filet de truite et un brochet.

Allez,  arrête de filmer !!! viens goutter 🙂

Elle est pas belle la vie ?

Aller maintenant c'est parti, chante !!!

Allumez le feu  🙂

Un peu de Technique...

Alors la pêche à la traîne, comment ça marche...

c'est une pêche dite de surface, ou l'on envoie des poissons nageurs ou cuillères à truite jusqu'à des profondeurs de 10 m environ.

Selon les leurres utilisés et les différents plombages.

Après, il suffit d'être là au bon moment, avoir le bon leurre, à la bonne profondeur, à la bonne vitesse et il faut encore que le poisson attaque... ça fait déjà pas mal de "SI" et c'est tout ce qui fait la différence entre un bon pêcheur et un autre...

Voilà le plan d'un montage pour la pêche à la traîne.

Les "luges" qui maintiennent la cordelette jaune tendue sont envoyées  à 50 m de chaque coté du bateau. limite maximum autorisée sur les lacs Suisses. (Léman & Neuchâtel).

Sur cette cordelette jaune, sont accrochées les lignes avec aux extrémités les poissons nageurs toujours en mouvement selon la vitesse du bateau.

Ici on peut voir, les enrouleurs de la cordelette jaune. celle-ci par un système de poulie une fois que les lignes sont accrochées celle ci est envoyée en haut des mats de 3 m, ce qui donne un angle, et pour éviter que la cordelette traîne dans l'eau. Dès qu'un poisson mort, il va y avoir un V entre les lignes, plus ou grand selon la taille et la force du poisson. (voir la photo)

La boule blanche est le signal de pêche, pour avertir les autres bateaux de ne pas s'approcher à moins de 50 m de chaque coté et 200 m derrière.

ça fait quand même loin 50 m.

Gare aux autres bateaux, planchiste etc... !!!

Les fameuses luges...

Fabrication maison, celle-ci on une traction de 100 kg, ce qui est très important pour le ferrage et gardent constamment la cordelette tendue. elles ne se retournent pas même avec des vagues d'un mètre...

Si ça arrive... il ne reste plus qu'à tout remonter les lignes sur le bateau et à refaire les lignes.